Les Vins de Roaix


Reçu par Elodie Balme, Françoise Laurens et Sébastien Maurel, ils m’ont fait découvrir leur appellation.

Et comme, j’aime bien partager, du coup, je vous en parle…


Situé entre Vaison-la-Romaine et Rasteau, voici un Côtes-du-Rhône-Villages qui pourrait faire office de « Petit Poucet » à côté des autres appellations, mais qui n’a pas oublié d’enfiler ses bottes de sept lieues ! Bien qu’il fasse partie des premiers « Villages » reconnus (1966), Roaix compte 11 Domaines et 2 Caves Coopératives.


C’est pas beaucoup ?

Peut-être, mais c’est un genre de « All Stars Games », avec des Domaines qui brillent sur d’autres appellations, comme Elodie Balme, Escaravailles ou Trapadis. Ou encore des Domaines, non moins réputés, qui se trouvent à Roaix, comme Pique-Basse, Domaine Laurens ou les Auzières. Sans oublier les Cave de Rhonéa, celle des Vignerons de Roaix-Séguret, qui font partie des Coopératives qui n’ont pas oublié de prendre le fameux virage qualitatif.


Visite et terroir

C’est donc en quad, que j’ai pu admirer le vignoble Roaixois. Vallonné, en terrasse, petites ou grandes parcelles, tout est diversité. Un spectacle pour les yeux et une richesse pour la vigne. Un vignoble exposé à l’est, ce qui lui permet, combiné à son altitude, de moins souffrir de la chaleur.

Vous avez en gros, trois types de terroirs : La plaine : Avec ses sables, qui permettent l’expression aromatique des cépages, en apportant fraîcheur et finesse. Les coteaux : Avec des marnes et des argiles, on garde une certaine fraîcheur, mais on trouvera des vins avec plus d’amplitude et de structures. Les plateaux : Là, on a plus d’expositions, toujours de l’argile, donc plus de structure et de concentration dans les raisins.


Le style Roaix

L’avantage d’une petite appellation, c’est de pouvoir rapidement en faire le tour et de saisir son identité. J’ai pu déguster 14 vins, soit 58% des Roaix existants. S'il y a un équilibre naturel, inhérent aux appellations dites d’altitude, il n’y a pas vraiment de « style Roaix ».

Beaucoup de domaines ne font qu’une cuvée.

Si vous prenez en compte les nombreuses petites parcelles qui dessinent le vignoble, cela fait deux bonnes raisons de vouloir faire un vin qui ne ressemble pas aux autres. Une sorte de cuvée de niche, comme on dit. Si cet article glisse doucement vers le dithyrambisme, c’est pour cette première raison. Chaque cuvée est une découverte ! La combinaison entre un vin de terroir et un vin de vigneron (les deux extrêmes faisant fi l’un de l’autre). La deuxième raison étant le niveau général de la dégustation. Que ce soit le vin plaisir ou le haut de gamme, il y a un savoir-faire indéniable à Roaix avec des vins qui vont, soit à l’essentiel, soit qui plongent dans une profonde méditation. Dans les deux cas, il y a une patte…

Conclusion

Degustation des vins de Roaix au coeur de l'appellation

13 domaines et caves coopératives, qui n’ont plus besoin de prouver leur talent, un terroir singulier et un style qui invite à la découverte Comme dit un vigneron de Roaix (il se reconnaîtra.) : « Si t’as pas bu un Roaix avant 50 ans, t’as raté ta vie ! » Il n'y a pas que du vrai, mais il n’y a pas que du faux…




Pour découvrir les vins directement à la source :


Place aux Vins - Vignerons de Roaix

Si vous avez aimé cet article, alors, cliquez sur le petit coeur en bas à droite 😉.


👉🏻Ne manquez aucun article en devenant membres du blog


👉🏻Vous pouvez également me suivre sur Facebook et Instagram


Posts récents

Voir tout