Lydie Alonso - Domaine Dames de Lune - Vacqueyras

Aujourd’hui, je vous parle d’un tout petit domaine, situé à Sarrians (Vaucluse).

Avec 2 hectares en Vacqueyras et deux autres en Vin de pays, Lydie Alonso est la gardienne d’une tradition, qui se transmet de mère en fille.


Demi-Lune

Lydie Alonso

Mais comme toutes les belles histoires, le chemin ne fut pas aussi évident.

Issu de quatre générations de maraîchers, son grand père George Gras est l’un des fondateurs de la cave coopérative de Vacqueyras. À son décès, les vignes seront mises en fermage.

L’activité maraîchère continua et Lydie suivit une de ses passions, en devenant monitrice d’équitation.

La tradition? Elle attendra un petit moment... jusqu’au jour où le viticulteur, qui avait en charge le vignoble familial, décida de passer la main. Une occasion à saisir !


Nouvelle Lune

A l’aube de son quarantième anniversaire, cette nouvelle fut une révélation, car au fond d’elle, elle a toujours été « une fille de la terre »

Mère de deux enfants, Lydie accueille ce projet « comme une renaissance » ! Elle y pense, elle l'accueille et elle le porte... un troisième enfant en somme.

Elle y met rapidement toute son énergie, se forme dans un domaine voisin et créée le domaine Dames de Lune en 2014. Le temps de remettre de l’ordre dans le vignoble, de soigner la terre et surtout de mettre en pratique cette tradition, que sa mère lui a transmise, à savoir : travailler avec la lune.

Si beaucoup de vignerons retournent à cette pratique et notamment en biodynamie, pour Lydie, le calendrier lunaire est au centre de son organisation, de jour comme de nuit, dans les vignes ou dans la cave. « Chaque jour est différent parce que la lune me l’ordonne ».

Même si l’influence lunaire n’est plus à démontrer, on peut dire qu’elle a éprouvé cette méthode en réalisant, par exemple, des tailles ou des récoltes, à des phases différentes de la lune. Les différences sont pour elle, flagrantes. Mais dans « Dames de Lune », il y a aussi « dames »

Et son domaine est aussi un hommage aux femmes de sa famille, qui ont cultivé génération après génération cette terre dont Lydie a aujourd’hui la responsabilité.


Lune Montante

Les trois premières années, le raisin est vendu et Lydie « fabrique » sa cave de vinification, dans un ancien garage de la maison familiale. Trois cuves dans 10 m2 feront naître les 600 bouteilles du premier Vacqueyras 2017.

En 2018, ce seront 900 bouteilles et deux ans plus tard, une belle récompense surgit pour Lydie. Car si la lune a rendez-vous avec le soleil, elle a aussi rendez avec les étoiles… Celle du guide hachette qui honore, en 2021, son Vacqueyras 2018 de deux étoiles.

Si c’est un démarrage sur les chapeaux de roues, la véritable satisfaction de Lydie est ce sentiment de fierté qu’elle ressent quand on goûte ses vins. C’est d’embrasser cette nouvelle vie où elle peut à la fois s’exprimer à travers son terroir et perpétuer la mémoire de ses dames.

C’est vraiment quelque chose de remarquable chez cette vigneronne, elle transmet avec une joie certaine son aventure. Elle est habitée par son histoire, son métier et ses vins. Elle sait d’où elle vient et où elle va… Et l’on aurait bien tort de ne pas la suivre…


Les vins

Le domaine est en HVE 3, pour l’instant et a le projet de passer en bio et biodynamie.

Il propose, à ce jour, deux cuvées. Une rouge en IGP Méditerranée et une autre en Vacqueyras.

Une cuvée en Vacqueras Blanc arrivera cette année.

Voici donc un petit compte rendu de dégustation :

Cet IGP Méditerranée 2019 est une cuvée sans sulfite, doté d’un bouchon à vis, afin de pouvoir le refermer facilement.

100 % Cinsault, vous aimerez sa fraîcheur et sa souplesse. Une structure tannique assez légère et des arômes de fruits rouges, d’iode et d’épices. Il est très plaisant à boire et a une finale fruitée, relevée et saline… Ce qui n’est pas commun pour un rouge.

Prix : 10 euros


Pour le Vacqueyras, il est composé de 50 % de Grenache et 50 % de Syrah.

Ce 2018 mérite bien ses deux étoiles ! Un beau mariage de complexité et d’élégance.

Vous aimerez : Sa palette aromatique sur les fruits rouges, mais aussi sur des arômes assez surprenant d’agrumes, de cannelle et de muscade, il y a un coté, épices de Noël, dans ce vin. En bouche, c’est délicat, souple, avec une belle fraîcheur. Les tanins sont fins et bien intégrés au vin.

Un vin droit, bien loin de l’image d’un Vacqueyras typique. Et j’aime !


Pour le 2019, il garde une structure tannique et une souplesse similaire, mais on a un vin avec plus d’amplitude et de concentration. La palette aromatique diffère, là aussi. On va être un peu plus sur des arômes de cerises et de mûres, d’épices et des touches de cacao.

Un 2019 toujours sur la fraîcheur et l’élégance. La patte de Lydie se dessine…

Prix : 17 euros


Si vous avez un jour l’occasion de passer au domaine, sans aucun doute vous serez reçu comme je l’ai été… Avec le sourire, la passion et une jolie dégustation.


Si vous avez aimé cet article alors, cliquez sur le petit coeur en bas à droite 😉.

👉🏻 Ne manquez aucun article en devenant membres du blog

👉🏻 Vous pouvez également me suivre sur Facebook et Instagram

Posts récents

Voir tout