Saskia et Maurice Goetschy - Château Boucarut - Lirac

La belle histoire du jour est celle de Saskia et Maurice, et de leur « Château Boucarut » situé à Roquemaure, non loin d’Avignon.

Le domaine est situé sur l’appellation Lirac.

Pour la petite histoire, l’appellation Lirac fut le premier cru des Côtes-du-Rhône à être reconnu dans les trois couleurs de vin.

Saskia et Maurice

Mais d’abord le Château

Le château et sa chapelle datent de 1758. Son nom vient de son propriétaire, un ecclésiastique de Roquemaure. Comme souvent, dans la vallée du Rhône, ces derniers ont façonné les terroirs et sont à l'origine de la culture viticole de nombreux domaines. Le Château Boucarut n'échappa pas à cette tradition.

Á Boucarut, on y fait du vin depuis plus de siècle !

Á la fin des années 80, à quelques kilomètres, le Château St-Maurice racheta 12 hectares de vignes du Château, en appellation Lirac et Côtes-du-Rhône. Le vignoble du domaine se retrouva divisé en deux et gardera seuleument 1 ou 2 hectares de Lirac et essentiellement du vin de Pays.


Pourtant, il y avait des signes...

C’est en 1992 que la famille de Saskia, venue d’Espagne, posa ses valises au Château Boucarut pour y faire du négoce de vin.

Pendant ce temps-là, Maurice grandit en Alsace et sa célèbre route des vins. Dans son entourage familial, on y fait aussi du négoce et sa soeur de viendra oenologue...

Nos jeunes vignerons furent influencés, de près comme de loin, par le monde du vin et naturellement, vous vous dites comme moi « Ok, c’est évident...C’est normal qu’ils soient devenus vignerons…»

Et bien non ! Ce n’était pas dans les cartons...Puisque tous les deux entamèrent des études de droit pour se rencontrer, quelques années plus tard, au Luxembourg ! Ils y vécurent heureux et y eurent deux enfants, mais ce n'était pas la fin de l'histoire...


Là où l’on doit être

Où plutôt la fin de cette histoire, car c’est en 2016, que le Château St-Maurice propose de céder la partie Lirac du Château de Boucarut.

À cette nouvelle, une occasion de changer de vie se présente à eux, celle d'un virage à 180.

L'occasion de devenir les vignerons qui rendront au Château de Boucarut son unité sonne comme un appel... un choix décisif mêlé avec la sensation de ne pas avoir le choix... une évidence en somme...

Ils quittent leur vie Luxembourgeoise pour un château gardois.


Du droit des affaires pour les lois de la nature

Dès leur arrivée, ils convertissent le domaine en bio : « nous vivons au milieu de nos vignes, notre eau est celui de notre forage, on y promène nos chiens, donc… » , et déterminent le profil de vins qu’ils souhaitent faire : "des vins sur le fruit et digestes, des vins qui expriment le terroir".

Tout est fait pour refléter ce dernier : les vinifications se font uniquement avec des levures indigènes (levures issues de la pellicule du raisin et du chai).

La maîtrise des sulfites est de mise et ils deviendront même quasi-inexistants en 2019, avec seulement un ajout lors de la mise en bouteille, afin de stabiliser le vin.

Quitte à se reconvertir autant que cela ait un sens et visiblement Saskia et Maurice ont pris le bon…


Pour moi ça sent bon...

Si nos vignerons ont eu la sensation de ne pas avoir le choix en quittant les bords de La Petrusse, la mienne est que le nom de Boucarut chantera, un jour, sur les bords du Rhône.

Même s’ils n’en sont qu’à leur début, la détermination de Saskia, l’engouement de Maurice et leur volonté commune de valoriser leur terre, ne pourra les amener qu’à produire, de plus en plus, des vins de grande qualité. Une simple dégustation m'a permis de voir le potentiel de ces vignerons. Des vins nets, gourmands et élégants.

Alors, notez bien ce nom… Il restera.


Le site de Boucarut : ici


Cuvée Marius - Lirac - Rouge -2018

Château Boucarut - Lirac - 2018

Le Chateau Boucarut s’étant sur 20 hectares et produit du vin sur 4 appellations.

Lirac, donc, mais aussi du Côtes-du-Rhône, du Coteaux du Pont du Gard et du Pays d’oc.

« Marius » est un assemblage de Grenache, Syrah, Mourvèdre et Cinsault.


Dans le verre, le nez est à la fois délicat et racé, sur des arômes de cerise noire, de framboise et de cassis. Des notes de verdure, de minéralité et de violette viennent apporter du charme à ce vin

En bouche, il se distingue par sa fraicheur. Le vin se tient parfaitement, comme suspendu, enrobé délicatement par une matière soyeuse. Les tanins sont en nombres, mais fins.

l’aromatique est concentrée et intense, une touche de violette se révèle, mais tout est est fidèle au nez

La finale se fait sur le fruit et la délicatesse ressenti en bouche.

Un vin net et droit, très fruité, d’une belle élégance.

Prix : 12 euros



Cuvée Gustave - Coteaux du Pont du Gard - Vendange Tardive Rosé - 2018


Très content de trouver dans ce domaine, une vendange tardive... parce que j'adore ça !

Certains domaines en font souvent en blanc mais celle-ci est en rosé, issue d'un cépage rouge, le Marselan.


C'est Maurice qui nous en parle lors de la dernière foire aux vins d'Uzès qui a eu lieu cet été.



Si vous avez aimé cet article, il y a un petit coeur en bas à droite 😉

Vous pouvez également me suivre sur Facebook et Instagram