En passant par là... N°1

Parce qu'ils m’ont réservé un bel accueil, qu’ils ou elles ont pris de leur temps, que leurs vins étaient bons, voici un petit tour de domaines dont j’ai croisé la route et qui j’espère croiseront la vôtre.

Ils inaugurent « En passant par là »


Domaine de Montvac - Cécile Dusserre - Vacqueyras

Portrait de Cécile Dusserre, vigneronne du Domaine de Montvac. Elle pose derrière un comptoir. Un verre de vin rouge à la main
Cécile Dusserre - Domaine de Montvac

Pour Cécile, son métier de Vigneronne est intiment lié à son autre passion, la danse classique.

Si les noms des cuvées font référence à l’univers de la (grande) musique, les ponts entre une vision artistique et la réalisation d’une cuvée sont nombreux.

Celle qui rêvait de devenir danseuse étoile considère que le vin est un métier d’artiste ! Et l’artiste, c’est le terroir. Elle n’est que « l’interprète de cette partition ». C’est à elle de trouver sa place dans son terroir et non l’inverse. Elle s’appuie sur sa sensibilité, son instinct pour réaliser ses vins. Elle tente d’intervenir le moins possible, préfère l’infusion à l’extraction et réalise des vins expressifs et d’une extrême finesse.

Au final, les vins du domaine de Montvac ne sont que l’enveloppe de ce que peut exprimer son vignoble.

Le Domaine

Transmis de Mère en fille depuis 5 générations, le Domaine s’étends sur 20 hectares de petites parcelles.

Il est en bio depuis 2010 et produit ses vins sur 3 appellations : Vacqueyras, Côtes-du-Rhône et un peu de Gigondas.


Le vin

Arabesque - Vacqueyras - 2018

Photo de la cuvée Arabesque. Dans le fond, Nicolas Bria regarde la bouteille en tenant des fleurs
Arabesque 2018 - Vacqueyras -

Un Vacqueyras atypique, loin des standards.

De la souplesse et de l'élégance. Une tension traverse le vin tandis que les fruits s'expriment de manière très nette.

Les tanins sont très fins, bien intégrés et affichent une présence délicate. Il a également de la puissance, ce qui s'équilibre parfaitement avec sa fraîcheur.

Un beau mariage, je trouve. Le côté, à la fois aérien et affirmé.

Prix : 16 euros


Domaine Eddie Feraud - Yannick Feraud - Châteauneuf-du-Pape

Portrait de Yannick Feraud. Il pose devant un foudre de chêne, un verre à la main
Yannick Feraud - Domaine Eddie Feraud

À l’issue d’un partage des terres familiales, Pierre Feraud hérita d’une parcelle considérée, à l’époque, comme une « des plus mauvaises terres du village ». Une terre composée de safres et des grès sablonneux. Une terre séparée de quelques arbres d’une autre parcelle que l’on appelle…Rayas.

2 générations plus tard, c’est Yannick qui en a la charge.

Convaincu depuis l’âge de 10 ans qu’il deviendrait œnologue, il fut fasciné par le travail en cave. Pour lui, il y a « un aspect magique dans la transformation du raisin ».

Depuis sa reprise du Domaine, en 2012, Yannick a transformé le vignoble, changé la manière de conduire la vigne, apporté une approche paysanne dans sa vision.

Un label ? S’il pratique le bio, Yannick est son propre label, le seul à savoir ce dont son vignoble a besoin.

Si à travers ses Châteauneuf-du-Pape, il vise l’excellence, c’est aussi avec 0,25 hectares d’une parcelle en Vin de France, que Yannick « se fait plaisir ».

Muscat, Roussane, Viognier (entre autres) et peut-être un jour du Gewurztraminer et des cépages italien et corse. C’est son laboratoire.


J’ai rencontré un vigneron passionnant, déterminé et précis dans son approche. Celui qui compte son âge avec les millésimes à un souhait, « transmettre un beau domaine » à la 4e génération.


Le Domaine

Considéré comme l’étoile montante de l’appellation, le domaine s’étend sur 5 petits hectares. Autant dire que les vins de Yannick ne sont pas légion…

Dans la vigne le travail est raisonné, et dans la cave les raisins sont vinifiés en cuves béton, puis élevé dans de vieux foudres au minimum 18 mois.

Trois cuvées de Chateauneuf-du-Pape (2 rouges et 1 Blanc) et une cuvée en vin France.


Le Vin

Châteauneuf-du-Pape - 2018 - Cuvée Tradition

Photo de la cuvée tradition 2018
Cuvée Tradition 2018 - Domaine Féraud Eddie - Châteauneuf-du-Pape

Un bel équilibre entre densité et fraicheur.

Très fruité, ce vin fait la part belle aux épices, ce qui lui donne une touche racée sans nuire à sa finesse et à son élégance.

C’est savoureux, finement travaillé et équilibré.

Du grand art !


Même si sa structure est fine, il mérite encore un peu de patience et d'une bonne aération.

Un coup de coeur

Prix : 35 euros.


Ps : Pour les plus gros budgets, La grande cuvée « Raisins Bleus » frôle l’excellence…

Perso, quand je peux, je stock...



Mas Caron - Marc Boulon - Ventoux

Portrait de Marc Boulon - Il porte une veste grise, des lunette. Il tiens un verre de vin rouge et le tend vers l'objectif
Marc Boulon - Domaine Mas de Caron

Si son grand-père lui faisait goûter des biscuits avec une goutte de vin, Marc fût Ingénieur dans l’informatique pendant 32 ans.

Ce n’est qu’en 2015 (après de longues recherches), à 56 ans qu’il racheta un domaine qui n’en n’était pas un. Des vignes certes, mais pas de cave, ni matérielle et encore moins de vins.

Ce saut dans le vide, cette envie de faire du vin, de changer de vie, n’a pas manqué d’inquiéter son entourage : « Mais Papa, tu ne sais pas faire de vin… »

Qu’à cela ne tienne ! Marc veut être dans le monde du vin et si cela ne marche pas, « je mets tout en fermage et je bois le stock ».

En 2017, il produit son premier millésime.

À 62 ans, ce jeune vigneron n’a toujours pas mis ses vignes en fermage et n’a pas bu (tout) le stock.

Ses vins enchaînent même les récompenses. Des vins sur le fruit, la souplesse et la fraîcheur.


Le domaine

En conversion bio, le Mas Caron s’étend sur 11 hectares et produit sur les appellations Ventoux et IGP Vaucluse.

Un des IGP est en 100% Caladoc. Un cépage peu courant et qui vaut le détour.


Le vin

Cuvée Garance - 2017 - AOP Ventoux

Photo de la cuvée Garance 2017.
Cuvée Garance 2017 - Domaine Mas de Caron - Ventoux

Un joli vin !

Doté d’un nez réjouissant et solaire sur le cassis et la fraise écrasée. On y trouve des notes fraîches et expressives sur la réglisse.

En bouche, c’est tout aussi gourmand avec une structure tout en souplesse. L’aromatique s’intensifie grâce à une fraîcheur typique des vins de cette appellation.

À découvrir.

Prix : 11 euros


Voilà pour ce premier numéro d’ « En passant par là ».

Merci à eux de m'avoir ouvert leur porte.

Si vous avez aimé cet article, alors, cliquez sur le petit coeur en bas à droite 😉.

👉🏻Ne manquez aucun article en devenant membres du blog

👉🏻Vous pouvez également me suivre sur Facebook et Instagram


Posts récents

Voir tout